Arabie Saoudite : les femmes obtiennent le droit de créer leurs entreprises sans permission

Khadija Bint Khuwaylid était une noble commerçante mecquoise. Avant de recevoir la révélation, Muhammad, celui qui ne sera autre que le Prophète de l’islam, était même son employé, chargé de conduire des caravanes pour le compte de celle qui deviendra bientôt sa femme.

Plus de 1 400 ans après cet épisode, voici que les Saoudiennes ont désormais le droit d’ouvrir leurs propres entreprises dans le royaume sans avoir à présenter une preuve de permission d’un tuteur masculin pour engager des procédures administratives.

L’annonce a été faite dimanche 18 février par le ministère du Commerce et de l’Investissement. Cette nouvelle mesure, adoptée sous l’impulsion du jeune prince héritier Mohammed Ben Salmane, vise à stimuler la participation des femmes dans le secteur privé, en faisant passer la force de travail féminine de 22 % à plus de 30 % d’ici 2030.

Elle suit d’autres en faveur des femmes comme le droit de conduire dès le mois de juin.

 

Saphirnews