Etats-Unis : En Alabama, le yoga est toujours interdit dans les écoles, pour des motifs religieux

Lois insolites, chapitre 239. Alors qu’il est officiellement interdit d’être ivre lors d’une soirée bingo en Caroline du Nord, de vendre du fromage de mauvaise qualité dans le Wisconsin et même de partager son mot de passe Netflix avec son entourage dans le Tennessee, un Etat a franchi un cap pour abroger une de ses surprenantes lois.

Depuis 1993, il est interdit d’apprendre le yoga dans les écoles publiques de l’Alabama. Dans la loi de cet État, appelée yoga ban, ce sport est considéré comme une « philosophie hindoue » et une « formation religieuse ».

 

Les conservateurs contrariés

« Beaucoup de personnes n’étaient même pas au courant que [la loi] existe », a déclaré sur la chaîne NBC Jeremy Gray, un représentant démocrate de l’état sudiste. Elu en 2018, ce dernier n’a que récemment appris l’existence du yoga ban et est à l’origine d’une proposition de loi bipartisane qui sera bientôt étudiée à la Chambre des représentants la semaine prochaine afin de lever l’interdit.

La loi autorisera les districts scolaires à proposer le yoga comme cours optionnel. Mais des cadres seront aussi posés pour éviter de tomber dans le domaine du spirituel. Le projet de loi précise explicitement que tout « enseignement devra être limité aux poses, aux exercices et aux méthodes d’étirement ».

Les conservateurs religieux eux, font déjà entendre leur mécontentement dans les médias. Parmi eux, Joe Godfrey, directeur d’une association chrétienne, a exprimé son mécontentement : « C’est de la religion hindoue. L’enjeu ici, c’est la séparation de l’Église et de l’Etat. Vous avez des gens qui invoquent ce principe lorsqu’il s’agit du christianisme parce qu’ils ne veulent pas voir de prières à l’école. Et pourtant ils veulent apprendre le yoga ? »

Une interdiction « risible »

Plusieurs tentatives de lever cette interdiction, que certains qualifient de «risible », ont pourtant déjà eu lieu. En février 2019, un haut fonctionnaire en charge de l’éducation dans l’Etat d’Alabama présentait « l’ébauche d’une ébauche » d’un projet visant à amender l’interdiction du yoga. Avant qu’un avocat le menace d’engager des poursuites fédérales si l’interdiction de pratiquer du yoga à l’école était levée.

Quelques mois plus tard en août, c’est une organisation, la Société Universelle de l’Hindouisme, qui encourageait vivement les autorités à modifier l’interdiction, «sérieusement et en urgence ».

D’autres encore, ont carrément choisi d’ignorer le yoga ban. Le coach de football d’un lycée américain a pris l’initiative en septembre d’intégrer du yoga après les entraînements, une fois par semaine. Et les bénéfices se font déjà ressentir sur ses joueurs, plus mobiles et qui ont une meilleure récupération.

Malgré le yoga ban dans les écoles publiques d’Alabama, ce sport reste très pratiqué dans cet état comme le rappelle le Alabama news. De nombreux cours gratuits existent dans la région et la pratique est généralisée dans les équipes de football américaines. Et selon une récente étude du Yoga Journal, plus de 20 millions d’Américains font du yoga.

 

Saphirnews