Iran: Khamenei accuse l’Arabie saoudite de trahir les musulmans

Le guide suprême de la révolution iranienne, l’ayatollah Ali Khamenei, a accusé mardi les dirigeants saoudiens de « trahir » les musulmans en alignant leur politique régionale sur celle des Etats-Unis et d’Israël.

S’adressant à des parlementaires de pays musulmans réunis à Téhéran, Ali Khamenei a estimé que la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël était une « erreur » qui était « vouée à l’échec ».

« Les gouvernements de la région qui coopèrent avec les Etats-Unis et le régime sioniste pour combattre les musulmans se rendent clairement coupable de trahison. C’est ce que fait l’Arabie saoudite », a-t-il dit, selon des propos rapportés sur son site internet.

L’Iran et l’Arabie saoudite se livrent une lutte d’influence au Proche-Orient et soutiennent des camps opposés au Yémen, en Syrie, en Irak ou au Liban.

Des responsables israéliens ont dit le mois dernier avoir noué des contacts secrets avec Ryad dans le domaine de la sécurité sur fond de défiance commune envers Téhéran.

Reuters