Abattage rituel : vers l’interdiction en Pologne de l’exportation de viande halal et casher

La Pologne a décidé de mettre un coup d’arrêt aux exportations de ses viandes issus de l’abattage rituel. Dans le cadre d’une loi sur la protection animale voté vendredi 18 septembre, le gouvernement polonais dirigé par Mateusz Morawiecki, membre du parti conservateur Droit et Justice (PIS), a décidé d’interdire la vente vers l’étranger des viandes polonaises sacrifiées selon les rites juifs et musulmans ainsi que l’exploitation de la fourrure.

Ces nouvelles ont suscité la colère des professionnels du secteur de l’abattage rituel, la Pologne étant l’un des plus gros exportateurs de viande halal et casher en Europe. Même colère du côté des exploitants de fourrure. Malgré la contestation, qui se fait entendre jusque dans les rangs de la majorité présidentielle, le projet de loi a été adopté par 356 voix pour et 75 contre.

Le gouvernement a tout de même assuré vouloir venir en aide aux professionnels impactés par cette réforme. « Nous allons compléter le projet de loi par une compensation pour ceux qui dirigent des entreprises où l’abattage rituel est pratiqué », a précisé Marek Suski, député du parti au pouvoir.

Par ailleurs, les minorités musulmanes et juives de Pologne pourront toujours produire et consommer pour leurs besoins de la viande halal et casher, bien que non issue d’abattage sans étourdissement préalable. Néanmoins, le coup est rude pour les deux filières.

Le projet de loi doit désormais être approuvé par le Sénat pour être adopté définitivement d’ici la mi-novembre. Un temps que les professionnels des secteurs concernés entendent mettre à profit pour organiser la contestation et tenter de faire fléchir le gouvernement, pour le moment bien décidé à aller jusqu’au bout de sa réforme.

 

Saphirnews