Loi Silt contre le terrorisme : deux mosquées fermées en 2019, 63 sous surveillance en France

Christophe Castaner a indiqué, mercredi 12 février, devant la Commission des Lois de l’Assemblée nationale, que deux mosquées avaient été fermées en 2019, contre cinq en 2018, dans le cadre de l’application de la loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (Silt) adoptée en 2017.

Au-delà du cadre de la loi Silt, et en mobilisant d’autres mesures telles les dispositions relatives à la sécurité et l’hygiène, « 30 lieux de culte font l’objet de mesures de fermeture et 7 procédures sont en cours », a, par ailleurs, annoncé le ministre de l’Intérieur.

Du côté des mesures individuelles de contrôle administratif (Micas), 134 personnes ont été assignées à résidence en 2019, contre 64 en 2018, principalement en Ile-de-France. 57% de ces mesures ont concerné des personnes sortant de prison, condamnées pour terrorisme, ou qui se sont radicalisées en détention.

Aussi, 107 requêtes pour des visites domiciliaires ont été formulées par les préfets aux autorités judiciaires. 78% d’entre elles ont été approuvées et sept personnes ont fait l’objet de poursuites pénales à la suite des visites.

Face aux députés de la Commission, Christophe Castaner a également fait savoir que 31 attentats ont déjoués depuis le 1er janvier 2017 sur le sol français.

 

Saphirnews