Décès de Mahmoud Azab, la figure interreligieuse d’Al-Azhar

Mahmoud Azab, le conseiller pour le dialogue interreligieux auprès du grand imam d’Al-Azhar Ahmad al-Tayyeb, au Caire, est décédé dans la nuit de samedi 28 à dimanche 29 juin, a appris Saphirnews ce lundi. Mahmoud Azab.

Ancien professeur de langues sémitiques (hébreu, arabe) à l’université islamique d’Al Azhar, l’homme a aussi enseigné en France à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) où il fut professeur associé d’arabe classique et professeur titulaire d’islamologie. Il fut également amené à exercer dans différentes universités africaines comme au Tchad et au Niger.

« Nous ne dialoguons pas sur la croyance ; je n’ai pas le droit de discuter la trinité chrétienne et le chrétien n’a pas à discuter les cinq piliers de ma religion. Nous cherchons à dialoguer sur des valeurs communes à toute l’humanité, comme la justice, la bienfaisance, la liberté, etc., pour pouvoir les réaliser ensemble. Le dialogue selon Al-Azhar, ce n’est donc pas pour convaincre l’autre », disait-il dans un entretien accordé aux Cahiers de l’islam en juin 2013 pour expliquer son rôle auprès de la haute autorité de l’islam sunnite.

Son décès est une « très triste nouvelle pour tous les acteurs du dialogue entre chrétiens et musulmans », a réagi Christophe Roucou, le directeur du Service national pour les relations avec l’islam (SRI). Un hommage ne devrait pas tarder à lui être rendu au Caire.

Saphirnews

 

 

F.Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques et privées désireuses de mieux comprendre leur époque.

Articles recommandés