France-Algérie : une convention signée pour la formation d’imams

A l’occasion de la visite du ministre de l’Intérieur, chargé des Cultes, Bernard Cazeneuve à Alger, une convention a été signée, jeudi 18 décembre, entre la France et l’Algérie pour la formation d’imams en « harmonie avec les exigences de la République » française.

« Il est important qu’il y ait des imams formés en harmonie avec les exigences de la République, qui permettent de lutter contre le dévoiement, le travestissement » de l’islam, a estimé Bernard Cazeneuve lors d’une conférence de presse dans la capitale algérienne, précédée d’une rencontre avec le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa.

Cet accord met à l’avantage la Grande Mosquée de Paris dont l’attache avec Alger est indiscutable et de l’institut qui lui est rattaché, Al Ghazali, qui s’occupe de la formation des imams. La France et l’Algérie ont ensemble déclaré leur volonté de « mobiliser le monde universitaire et intellectuel pour lutter contre le mensonge et les manipulations » de l’islam « auxquelles se livrent les groupes terroristes ».

 

Saphirnews

F.Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques et privées désireuses de mieux comprendre leur époque.

Articles recommandés