Israël : les écoles arabes en grève, en soutien aux écoles privée

Près de quatre cent cinquante mille élèves privés de cours. La plupart des écoles arabes d’Israël ont fait grève, lundi 7 septembre, en solidarité avec les établissements de l’enseignement privé chrétien, eux-mêmes en grève depuis la rentrée pour réclamer davantage de fonds publics.

 

« Une majorité des établissements arabes ont suivi la grève », a confirmé un porte-parole du ministère israélien de l’éducation sans donner plus de précision. « Certains enseignants ont cependant été obligés de faire cours », a indiqué Jafar Farah, qui a parlé de « pressions » exercées par le ministère de l’éducation sur les responsables des établissements, dans les villes où cohabitent Juifs et Arabes comme à Haïfa (nord) et Ramleh (centre).

Cette grève des écoles arabes pour soutenir leurs homologues chrétiennes était organisée pour la seule journée de lundi. Les 47 écoles chrétiennes d’Israël poursuivent, elles, leur mouvement de grève illimité. Leurs 33 000 élèves – dont 60 % sont chrétiens et le reste musulmans – ne reprendront les cours qu’une fois que les autorités se seront engagées à les financer de manière plus équitable, assurent les responsables de l’enseignement chrétien en Israël.

Le pape François demande une « solution adéquate »

Dimanche, des milliers de manifestants, en grande majorité arabes israéliens, avaient manifesté devant le bureau du premier ministre Benyamin Nétanyahou pour réclamer plus de fonds publics pour ces écoles chrétiennes, qui reçoivent selon eux moins d’un tiers des crédits alloués aux écoles juives.

L’enseignement chrétien et les autorités israéliennes se livrent depuis plusieurs mois à un bras de fer autour du budget alloué par l’État. Le pape François était intervenu jeudi en demandant « une solution adéquate » au président israélien Reuven Rivlin qu’il recevait au Vatican. M. Rivlin avait promis de « trouver une solution aussi rapidement que possible ».

La communauté des Arabes israéliens descend des 160 000 Palestiniens restés sur leur terre après la création d’Israël en 1948. Cette communauté compte aujourd’hui plus de 1,4 million de personnes soit 17,5 % de la population israélienne, qui est aux trois-quarts juive.
Le Monde.fr

 

F.Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques et privées désireuses de mieux comprendre leur époque.

Articles recommandés