Kenya : des musulmans pris pour cibles, une mosquée saccagée

Au Kenya, plus de 1000 musulmans ont été arrêtés par les forces de l’ordre à la suite d’un assaut d’une mosquée Musa de la ville de Monbasa, ce dimanche 2 février.

Au moins un musulman a été tué suite à cette attaque. Selon les autorités, la mosquée est accusée de radicalisation. Les musulmans, indignés, dénoncent cette opération coup de force, d’une grande violence. Les autorités accusent les fidèles d’avoir hissé le drapeau du groupe Al Shabab. La mosquée a été très endommagée.

Suite à ce drame, les musulmans ont manifesté leur colère dans la rue. Des militants des Droits de l’Homme ont dénoncé les méthodes des forces de police qui n’ont pas hésité à ouvrir le feu sur des civils innocents, et ce, au sein même d’un lieu de culte.

Depuis l’attaque du centre commercial Westgate revendiquée par le groupe Al Shabab, et dans laquelle plus de 60 personnes ont été tuées, les musulmans kenyans constatent de plus en plus la violation de leurs droits. Ils ne sont plus traités comme les autres citoyens du pays. Pourtant, la communauté musulmane kenyane avait condamné cette attaque, et avait soutenu les blessés, en participant notamment à la vaste collecte de sang. 

Sous prétexte de combattre le terrorisme, les autorités usent de méthodes radicales, bafouant les droits de l’Homme. Des militants dénoncent des arrestations sans preuve, des tortures, et exécutions extra-judiciaires de musulmans.

 

Ajib.fr

 

F.Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques et privées désireuses de mieux comprendre leur époque.

Articles recommandés