Plus de catholiques, moins de prêtres

Une étude américaine publiée ce lundi 1er juin révèle qu’entre 1980 et 2012, le population catholique mondiale a augmenté de 57%. En revanche, le nombre de prêtres a baissé de 17%.

 

© GALAZKA / POOL / SIPA   Avec 445 millions de fidèles en plus, la population catholique mondiale a augmenté de 57 % entre 1980 et 2012, alors que le nombre de prêtres baissait de 17% – soit 20.547 de moins – selon une étude publiée (en anglais) ce lundi 1er juin par le Centre de recherche appliquée dans l’apostolat (CARA), rattaché à l’université jésuite de Georgetown, aux Etats-Unis.

« L’Église subit une transformation et un réalignement », explique (en anglais) Mark Gray, chercheur et directeur des sondages de l’institut, à Christian Today. « Il y a des endroits où l’Église grandit, et grandit fortement, et où il n’y a pas assez de paroisses et beaucoup de prêtres et puis il y a des endroits où la population décline et où il y a beaucoup de paroisses et trop peu de prêtres », résume-t-il.

238% d’augmentation en Afrique

En 2012, il y avait 1,2 milliards de catholiques dans le monde, contre 7,83 millions en 1980, mais cette croissance est très inégalement répartie. Le nombre de catholiques en Afrique a augmenté de 238% depuis 1980, face à une croissance de seulement 6% en Europe. En Asie, l’Église a augmenté de 115% et sur la même période, l’Amérique du Sud et du Nord (qui figurent dans la même catégorie « Amériques ») ont enregistré une croissance de 56%.

Sur l’ensemble de la population mondiale, la communauté catholique est restée assez stable depuis 50 ans, soit à environ 17,5%. Malgré une croissance considérable, les catholiques représentent seulement 3,2% de la population asiatique et 18,6% de la population africaine, tandis que dans les « Amériques » ils représentent 60% de la population, et 40% en Europe. Le CARA évalue que la population catholique augmentera encore de 372 millions de personnes d’ici 2050, soit une croissance de 29%.

Moins de prêtres

Mais tandis que le troupeau grandit, le nombre de pasteurs, lui, décline : en 2012, il y avait « seulement » 393.053 prêtres pour les 1.2 milliards de catholiques du monde, contre 413.600 prêtres en 1980 pour 7,83 millions de fidèles.

Dans le détail, prêtres et paroisses sont inégalement répartis à l’échelle mondiale, avec des chiffres plus élevés dans les régions du monde où la population catholique augmente le moins. L’Europe, avec 23% de la population catholique mondiale, a plus de paroisses que le reste du monde combiné (55%) – bien que le nombre de paroisses en Europe ait diminué de 12%. La fréquentation des églises est également plus élevée en Afrique, avec environ 70% de catholiques assistant à la messe chaque semaine, contre 20% en Europe.

En Europe, on compte un prêtre diocésain pour 2.597 catholiques, contre un pour 7.223 en Afrique. Mais tandis que l’Afrique et l’Asie ont un nombre raisonnable d’hommes devenant des prêtres, l’Europe et les Amériques luttent pour compenser le nombre perdu, chaque année, par les décès ou les défections. « Un phénomène croissant dans l’Église est l’utilisation de prêtres africains et asiatiques aux États-Unis, en Europe et là où il y a trop peu de prêtres locaux », note le rapport.

Un défi pour l’Église

Dans l’ensemble, pointe le rapport, l’Église va devoir répondre au changement géographique de la population catholique. Mark Gray estime d’ailleurs que le choix du pape François pour des cardinaux des quatre coins du monde « indique que l’Église est en train de répondre à ce défi ».

Au-delà d’une image globale de croissance, le rapport relève que le nombre de catholiques recevant les sacrements a baissé, tout particulièrement en Europe et en Amérique du Nord. Le nombre de mariages religieux en Europe est passé de 1,5 million en 1980 à environ 650.000 en 2012, tandis que le nombre de baptêmes d’enfants a diminué de 1,5 million.

 

La Vie

 

F.Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques et privées désireuses de mieux comprendre leur époque.

Articles recommandés