Un milliard d’antisémites dans le monde ?

Selon une étude de l’Anti-Defamation League, une organisation américaine, un quart de la population mondiale manifesterait des comportements antisémites. Sans surprise, ce sont l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient qui

Capture d'écran du site de l'Anti-Defamation League.

sont les plus touchés par le phénomène. 

Le chiffre risque fort d’alimenter une polémique : 26 % des 53 000 personnes interrogées dans le monde par l’Anti-Defamation League (ADL) [principale organisation américaine de lutte contre l’antisémitisme] manifesteraient des comportements antisémites. Rapporté à la population mondiale, cela représenterait plus de 1 milliard d’individus. Une répartition très inégale selon les pays (une centaine) où l’étude a été menée. Les stéréotypes antisémites sont surtout répandus au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, chez 74 % des sondés, en moyenne (contre 14 % en Océanie).

Les 16 pays « les plus antisémites » se trouvent dans cette région : 93 % dans les territoires palestiniens, 87 % en Algérie, 80 % au Maroc. Toujours dans cette zone, 62 % des personnes interrogées n’ont jamais entendu parler de la Shoah, et parmi celles qui en ont entendu parler, 52 % trouvent que le nombre des victimes juives est très exagéré. L’Iran (56 %) est le pays « le moins antisémite » de la région.

Comme toute définition du racisme, celle de l’ADL est sujette à débat. L’organisation américaine a demandé aux sondés leur opinion sur onze affirmations : les Juifs se croient meilleurs que les autres, ont trop d’influence sur les marchés financiers, etc. Il suffit que lesdites personnes soient « plutôt d’accord » avec six de ces propositions pour qu’elles soient taxées d’antisémitisme.

Jeune Afrique

F.Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques et privées désireuses de mieux comprendre leur époque.

Articles recommandés