Les actes antisémites en baisse en 2013

Le nombre d’actes antisémites recensés en 2013 a diminué de 31 % par rapport à 2012, année « hors norme en matière d’antisémitisme », mais il est supérieur de 9 % à celui de 2011 pourtant « déjà très préoccupant », note dans son rapport annuel le Service de protection de la communauté juive (SPCJ). Dans un entretien au JDD, le président du Conseil représentatif des institutions juives (Crif) Roger Cukierman juge également les premiers mois de 2014 « très inquiétants ». « Je crains que l’affaire Dieudonné n’entraîne un nouveau pic d’actions antisémites », dit-il.

423 actes antisémites ont été recensés en 2013, contre 614 en 2012 (année de l’affaire Merah) et 389 en 2011, précise le rapport du SPCJ mis en ligne dimanche, à deux jours du dîner annuel du Crif en présence de François Hollande.

« Depuis l’an 2000, soit depuis 14 années consécutives, le nombre d’actes antisémites en France est très élevé », constate le rapport, déplorant « un climat hostile où la parole haineuse anti-juive se libère et favorise à court ou moyen terme les passages à l’acte ».

Un « grand rassemblement contre l’antisémitisme »

Sur les 423 actes comptabilisés en 2013, 49 étaient des violences, 52 des dégradations et faits de vandalisme, 3 incendies ou tentatives et une tentative d’homicide. Il s’agissait aussi de 318 « menaces » (propos, gestes, injures, inscriptions, tracts et courriers), ajoute le rapport du SPCJ, qui précise qu’il mène ce recensement « en étroite coopération » avec le ministère de l’Intérieur.

40 % des violences racistes commises en France en 2013 étaient dirigées contre des juifs, lesquels représentent un peu moins de 1 % de la population, relève encore le SPCJ.

Roger Cukierman rappelle que lors d’une manifestation en janvier à Paris « des gens d’extrême droite ont scandé Juif, fous le camp, la France n’est pas à toi« . Au dîner du Crif, il compte appeler à un « grand rassemblement contre l’antisémitisme et pour la fraternité républicaine » à Paris le 19 mars, deux ans après les assassinats de Toulouse.

 

AFP

F.Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques et privées désireuses de mieux comprendre leur époque.

Articles recommandés