Pas de renoncement à la kippa pour le grand rabbin ashkénaze d’Israël

Lors d’une rencontre, mercredi 13 janvier à Bruxelles, avec le président du Parlement européen Martin Schulz, le grand rabbin ashkénaze d’Israël David Lau s’est déclaré opposé à ce que les juifs européens ne portent plus de kippa par peur d’agressions antisémites.

Il réagissait au trouble suscité dans la communauté juive par le président du consistoire israélite de Marseille Zvi Ammar qui, après l’agression à la machette, la veille, d’un enseignant juif, conseillait mardi aux juifs de la ville de ne plus porter la kippa dans la rue, par sécurité. Un appel récusé par les principaux représentants du judaïsme français.

 

« Le simple fait que nous entendions des voix demandant que les juifs ne portent plus la kippa, le chapeau ou des tsitsit (des franges portées au coin des vêtements par les juifs religieux) pour éviter des agressions traduit une situation devenue tout à fait intolérable », a affirmé le grand rabbin Lau, dans un communiqué publié par son porte-parole à Jérusalem.

Au stade Vélodrome

« Le grand rabbin a appelé l’Europe à assurer la sécurité des juifs en Europe à la suite de la multiplication des agressions antisémites, poursuit le communiqué. La situation des juifs dans une partie des pays européens est devenue intolérable et il faut tout faire pour renforcer leur sécurité personnelle. »

Le grand rabbin Lau a également exprimé son soutien à la position du grand rabbin de France Haïm Korsia qui a appelé les juifs à continuer à porter la kippa, a ajouté le texte.

Ce dernier avait en outre suggéré que les spectateurs du match OM-Montpellier de mercredi prochain, au stade vélodrome, portent tous un couvre-chef en signe de solidarité. Un appel repris par le groupe de supporter CCS, la plus ancienne association du Vélodrome.

« Message de solidarité »

« Quelques que soient nos origines, nous sommes des hommes et des femmes qui souhaitent vivre librement et en paix », écrit le groupe de supporteurs CCS sur son site qui appelle à porter « un couvre-chef, un chapeau, une casquette (…) pour simplement faire passer un message de solidarité ».

Selon L’Équipe, les Yankees, l’une des principales associations de supporteurs, pourraient également s’associer à cette initiative.

 

La Croix

F.Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques et privées désireuses de mieux comprendre leur époque.

Articles recommandés