Qu’est-ce que la Pâque juive ou Pessah ?

C’est la fête de Pâque, sa durée est de sept jours en terre d’Israël du 15 au 21 nisan (mars-avril). En France, la communauté juive fêtera Pessah  cette année du 15 au 21 avril. A l’origine, il s’agissait d’une fête agricole qui célébrait le printemps et marquait le début de la moisson de l’orge. Pendant les sept jours de la fête, on mangeait un pain constitué uniquement avec les grains nouveaux sans adjonction de levain, c’est-à-dire sans rien qui provienne de la récolte précédente : c’est l’ancienne fête des Azymes. Par la suite, cette fête a été reliée aux événements miraculeux qui ont mis fin à l’esclavage des Hébreux en Égypte à l’époque de Moïse.

Les prescriptions relatives à la fête de Pâque, dans son nouveau sens historique, se trouvent dans le livre de l’Exode et ont été données à Moïse. Selon Ex 12,1-11, chaque famille dut réquisitionner un agneau sans tache, âgé d’un an, peu de temps avant la sortie d’Égypte, afin de le sacrifier la veille du départ et de couvrir de sang les montants et les linteaux des portes de la maison. L’agneau était mangé debout, accompagné de matsa et d’herbes amères (maror).

La Bible indique que les prescriptions données pour la première Pâque gardaient leurs valeurs pour toutes les générations ultérieures (Ex 12,14). C’est la raison pour laquelle l’immolation de l’agneau pascal est longtemps demeuré une pratique centrale de la fête de Pâque : Pessah était l’une des trois grandes fêtes de pèlerinage et l’agneau était apporté au Temple de Jérusalem pour y être immolé; il était ensuite mangé en famille.

Fatima Achouri

 

F.Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques et privées désireuses de mieux comprendre leur époque.

Articles recommandés