Les Rohingyas réfugiés en Thaïlande, contraints au travail forcé ou à la traite humaine

Comme si leur sort ne suffisait pas, les Rohingyas qui se réfugient en Thaïlande doivent encore subir de douloureuses épreuves.
Contraints de fuir les persécutions d’activistes bouddhistes, beaucoup de réfugiés musulmans se rendent dans des pays limitrophes, comme le Bangladesh, ou encore la Thaïlande.
Environmental Justice Foundation, une ONG britannique, accuse le gouvernement thaïlandais de fermer les yeux sur le calvaire de ces migrants birmans. Beaucoup d’entre eux sont forcés à travailler dans l’industrie de la pêche. L’ONG avait mené une enquête et en tire des constats alarmants. Elle dénonce les conditions de ces réfugiés : corruption, conditions de travail inacceptables, politique migratoire déficiente, mauvais traitements, violences.

Les réfugiés sont traités comme des esclaves par leurs employés. Ils doivent travailler entre 6 et 10 mois sans rémunération, sous prétexte de paiement des frais du courtier. Ils n’ont pas le droit de quitter le bateau de pêche durant ces mois. Autrement dit, non seulement, ils ne sont pas payés pour leur travail mais ils sont aussi séquestrés.
L’ONG demande aux pays de prendre des sanctions commerciales à l’égard de la Thaïlande.
Il y aurait entre 2 et 3 millions de Rohingyas réfugiés. La moitié d’entre eux travaillerait de manière illégale. Les chiffres sont très vagues et varient considérablement selon les sources. Le manque de données fiables sur leur nombre met en évidence leur invisibilité et l’absence de protection dans le pays.

Les autorités thaïlandaises ont répondu à ces accusations en annonçant la construction prochaine d’un centre de propriétaires de bateaux de pêches qui sera réglementé.
Le trafic des réfugiés en Thaïlande n’est pas nouveau. Des réfugiés ont été vendus par des agents de police thaïlandais à des trafiquants d’êtres humains de Malaisie. Ce trafic humain a été révélé par BBC News. Beaucoup de réfugiés sont morts dans des camps de traite humaine. Entre la détention indéfinie sur un bateau de pêche et la traite en Malaisie, les réfugiés sont confrontés à un destin tragique en Thaïlande. Un sujet dont on parle encore bien peu.

Ajib.fr

Fatima Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques ( Loi de 1905) et aux organisations privées.

Articles recommandés