Hajj 2013 : 2 millions de pèlerins se rassemblent près de la Mecque

C’est hier, dimanche 13 octobre 2013, ou encore le 8 dhul Hijja 1434, qu’a débuté le pèlerinage, cinquième pilier de l’islam.

Ce jour est appelé yawm at-tarwiya.

Ce sont deux millions de pèlerins qui se sont rassemblés à Mina, près de la Mecque, avant le Dhor. 

Les fidèles se sont déplacés par la route, le train ou à pied. 

Ce matin, ils ont pu se laver, se parfumer, prier et rentrer en état d’ihram (état de consécration rituelle).

Arrivés à Mina, ils ont prié Dhor, ‘Asr, Maghreb et ‘Isha dans leur temps mais en raccourcissant leurs prières en deux unités, sauf pour la prière du Maghreb. 

Aussi, il est conseillé à tous les pèlerins ainsi qu’à tous musulmans de multiplier les invocations, la récitation du Coran et toute forme de bonnes actions comme la recommandation du bien et l’interdiction du blâmable ou encore de nourrir les pauvres. 

Ensuite, les pèlerins vont passer la nuit à Mina jusqu’au matin du 9ème jour de Dhul Hijja. 

Ils prieront le fajr (prière matinale) puis attendront que le soleil se lève pour partir à ‘Arafat en prononçant la Talbiya et en répétant la Chahada.

Rassembler au mont ‘Arafat, les pèlerins poursuivront leurs prières et leurs invocations et surtout accompliront le wouqouf de ‘Arafat, soit la station à ‘Arafat.

En outre, les bienfaits de ce jour sont immenses. Ce dernier est marqué par le pardon et la miséricorde. 

Il est d’ailleurs recommandé de jeûner ce jour :

Abou Qatada  rapporte : Le Prophète  fut interrogé au sujet du jeûne de ‘Arafa. Il répondit : “ [Jeûner ce jour] expie les péchés commis entre l’année écoulée et ceux de l’année à venir. ” Rapporté par Mouslim.

D’après un autre hadith rapporté par ‘Aïcha qu’Allah l’agrée, le Prophète sallallahou ‘aleyhi wa salam : “ Le jeûne de Arafa équivaut à mille jeûnes.”

Bonne nouvelle également, la crainte de l’épidémie de coronavirus MERS est pour le moment écartée. 

En effet, le ministre saoudien de la Santé, Abdallah al-Rabia, a annoncé qu’aucun cas de contamination par ce virus n’avait été relevé parmi les pèlerins.

Concernant l’aspect sécuritaire, ce sont plus de 100 000 soldats et policiers qui ont été mobilisés afin de garantir la sécurité de tous les participants au hajj. 

Un dispositif de protection civile et un dispositif de santé à grande échelle ont été mis à la disposition des pèlerins dans l’optique d’un accomplissement optimal de ce cinquième pilier de l’islam. 

Il faut savoir que cette année l’Arabie Saoudite a réduit de 20% le nombre de pèlerins d’origine étrangère et de 50% celui des pèlerins venant d’Arabie Saoudite car des travaux d’envergure importante sont en cours et pour ne pas risquer une propagation du coronavirus MERS.

Source : Islam & Info


F. Achouri

Sociologue spécialiste de l’islam contemporain.

Nos services s'adressent aux organisations publiques et privées désireuses de mieux comprendre leur époque.

Articles recommandés